Le blog de voyage – eDreams icon
Le blog de voyage – eDreams
  •   4 min. de lecture

J’ai la joie de vous présenter Valérie, une épicière hors du commun. Amoureuse des produits gourmands, elle réussit à faire voyager ses lecteurs à travers ses impressions, sensations et recettes qu’elle recueille soigneusement dans son blog Voyage autour de ma cuisine.
Car Valérie sait ce qu’est le voyage ! Aujourd’hui, elle nous emmène en balade à Istanbul où elle nous fera découvrir les plus beaux quartiers stambouliotes et leurs mets les plus raffinés. Elle nous livrera également des bonnes adresses pour ne rien louper de cette « ville envoûtante et magique, coincée entre deux rives ».
Vous pouvez la trouver sur FacebookTwitter et sur le site de son épicerie fine Les Délices d’Orient, située à Avignon, face aux Halles.
Bonne route, bon appétit !

Balade gourmande à Istanbul

Ville envoûtante et magique, Istanbul est coincée entre deux rives. D’un côté l’Asie, de l’autre, l’Europe, entre les deux le Bosphore.

Dans un dédale de couleurs, de saveurs et de cultures, se promener à Istanbul c’est avoir la sensation de devenir un personnage de roman tels ceux dépeints par Orhan Pamuk. Des siècles d’histoire et des trésors d’architecture à découvrir à travers ses rues mais aussi sur ses tables.

Istanbul, l’enchanteresse rythmée au son de l’appel des Muezzins s’éveille à toute vitesse dans les brumes matinales de son gigantesque fleuve filant jusqu’à la Mer Noire. La cité aux deux mille huit cent trente et une mosquées s’étend telle une pieuvre abritant autant de quartiers à l’intérieur desquels on se sent comme dans un village.

La délicieuse particularité de la Turquie c’est sa gastronomie. Je passerais d’ailleurs une bonne partie de mon temps à manger tant les occasions de s’attabler sont nombreuses. J’affectionne particulièrement les borëks, feuilletés à la feta ou aux épinards frais. Ils se dégustent à toute heure, on en trouve dans les boulangeries et au menu des restaurants.

A déguster également du bout des doigts, des pide, petits pains garnis de viande, de fromage et aussi les simit petits pains ronds au sésame…

Sympathique aussi, les viandes grillées comme l’Iskender kebab dont je raffole. Ce dernier est préparé avec du pain que l’on fait griller, des tomates, du yaourt et de la viande légèrement épicée.

Si vous aimez les grillades, l’adresse à découvrir dans le quartier d’Etiler, c’est Set Kebap, un restaurant très apprécié des Stambouliotes pour ses délicieuses brochettes de viande (Nispetiye Caddesi 13 1.Levent İstanbul ).

Mes quartiers préférés ? Bebek et ses jolies maisons en bois comme de la dentelle et Ortaköy pour son ambiance si poétique. Profitez-en pour aller manger du poisson comme chez Park Fora par exemple ( Ortaköy Muallim Naci Cad.Cemil Topuzlu Parkı İçi No:54/A).

Rendez-vous également tout près d’Ortaköy dans le quartier de Kuruçesme et ses restaurants de poisson qui surplombent le Bosphore. Parmi eux, le très branché Sortie ( Muallim Naci Cad. No: 141 Kuruçeşme Ortaköy) et G Balik Suada (Suada Club Galatasaray Adası Kuruçeşme), plus réservé mais aux belles assiettes.

Toute autre ambiance le matin où pêcheurs et chats se disputent le poisson.

Appréciable aussi, les primeurs. Leurs étals aux couleurs éclatantes regorgent de fruits et de légumes frais mais aussi de fruits secs comme les abricots, les figues et les pistaches.

Ici on vit de miel et de douceurs. Ne passez pas à côté de délicieuses pâtisseries comme le baklava ou le kadaïf. Le premier est un savoureux feuilleté à la pistache, le second est façonné avec les cheveux d’ange et renferme des pistaches ou des noix, le tout arrosé de miel. A goûter aussi, le Halva, une spécialité à base de crème de sésame et de miel et les incontournables loukoums. L’adresse ultra chic c’est chez Lokum Istanbul dans le quartier de Kuruçesme ( caddesi N°19, Besiktas).

Pour accompagner ces délices, faites une pause thé. Le Cay est un thé noir de Ceyan, c’est LA boisson nationale avec le Raki, un alcool à base d’anis qui rappelle l’Ouzzo Grec. Servi dans de jolis petits verres aux courbes féminines, on s’arrête boire le thé dans tous les recoins de la ville et on en achète aussi chez les vendeurs ambulants.

Je vous recommande de vous rendre chez Marquiz, (Istikal Caddesi à Beyoglu) un charmant salon de thé Art Déco construit par Alexandre Vallaury en 1880 (Architecte du Célèbre Peras Palas et d’autres monuments très connus à Istanbul). Le salon est décoré avec quatre immenses panneaux de mosaïques représentant les quatre saisons. Vous y dégusterez de délicieuses pâtisseries  en écoutant Moustaki.

Encore une spécialité gourmande ? Prenez le bateau, je vous emmène à Kalinja, un petit port situé sur la rive Asiatique du Bosphore à Istanbul.

C’est avant tout la ville du yaourt et c’est dans un très vieil établissement, face au Bosphore, que l’on sert des yaourts tout frais du matin fabriqués dans la plus grande tradition.

Quittons Istanbul par le bateau afin de rejoindre la très calme Ile au Prince. Habitée toute l’année, c’est surtout un lieu de villégiature où les Stambouliotes viennent trouver refuge pour souffler. D’adorables maisons en bois, des couleurs surannées, une douceur incroyable… Un havre de paix loin du tumulte qui permet aussi de découvrir cette immense cité sous d’autres aspects.

Il y aurait tant à dire sur Istanbul, tant d’adresses et de lieux à ne pas manquer. Parmi eux, la Mosquée Agia Sofia, le Palais Dolmabahçe, le splendide hôtel Pera Palas où l’on peut s’arrêter pour une luxueuse pause thé et pâtisseries dans son salon, le musée Istanbul Modern, le sublime Hamam Hürrem Sultan où il fait bon se prélasser…

2 réponses à “Voyage autour de ma cuisine: Balade gourmande à Istanbul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous