Le blog de voyage – eDreams icon
Le blog de voyage – eDreams
  •   3 min. de lecture

La cuisine portugaise, c’est beaucoup plus que la morue et le pastel de Belém ! Pour le prouver, nous vous invitons aujourd’hui à faire un petit voyage culinaire du Nord au Sud du pays, à la découverte des spécialités de chaque région. Tout le monde à table parce que le voyage commence !

Les trésors nationaux

La morue (Bacalhau)

La morue est indéniablement l’ingrédient star de la cuisine portugaise. On dit même qu’il y a 365 façons de cuisiner la morue, une pour chaque jour de l’année! La vérité est que la morue est un poisson qui peut être cuisiné de mille façons: la Bacalhau à Gomes de Sà et a Bràs sont les plus courantes dans les restaurants.

Bacalhau à Brás
@simplyaroundtheworld via Instagram

Curiosité : presque toute la morue consommée au Portugal est en fait importée de pays tels que la Norvège et l’Islande. Ce poisson est devenu une partie intégrante de la cuisine nationale au moment des grandes découvertes car on pouvait la conserver plusieurs mois dans le sel.

Pastel de Nata

Qui va en voyage au Portugal ne peut manquer de goûter aux pâtisseries nationales : le pastel de Belém ou pastel de nata. Ces sortes de flan pâtissier constituent l’une des 7 merveilles gastronomiques du Portugal. Selon la tradition, les choux à la crème sont mangés encore chauds, saupoudrés de sucre de cannelle et de sucre glace.

Pastel de Nata
@genecysouisa via Instagram

Curiosité: On ne trouve les véritables pastéis de Belém qu’à proximité du monastère des Hiéronymites, dans la petite ville de Belém, mais on peut en revanche apprécier les pastel de nata dans les cafés et les boulangeries de tout le pays.

Porto et le Nord

La Alheira de Mirandela

Commençons ce voyage par les régions Trás-os-Montes et Alto Douro et l’une de leurs spécialités les plus populaires: la alheira de Mirandela. C’est une saucisse en forme de fer à cheval et qui est faite avec de la viande de poulet, du pain, de l’huile d’olive, du saindoux (graisse de porc), de l’ail et du paprika.

Ces ingrédients varient selon les sous-régions. Dans le Nord, la région de Trás-os-Montes, la saucisse est grillée ou cuite au four accompagnée de pommes de terre cuites et d’un assortiment de légumes de saison, comme les fanes de navets. Plus au Sud, elle est servie avec des saucisses, des oeufs frits et de la salade.

Alheira de Mirandela
@sandrobernardo via Pinterest

Curiosité: cette saucisse au poulet serait un héritage de la communauté juive marrane. Pendant les persécutions de l’Inquisition, pour ne pas être reconnus, ils s’adonnaient comme leurs voisins chrétiens à la grillade de saucisse…sans consommer le porc proscrit par leur religion.

La Francesinha

Littéralement, la « petite française », c’est l’une des grandes spécialités de la ville de Porto. Elle se décline à toutes les sauces: jambon, steak, rôti de porc, œuf, fromage, tomates, bière, piment… Bref, tout ce qui reste dans le frigo. Des frites l’accompagnent le plus souvent.

Francesinha, Porto
@nunogvpires via Pinterest

Curiosité: ce serait le produit de l’imagination d’un Portugais émigré en France qui avait trouvé les croques-monsieur un peu fades à son goût.

Réponse à “En route pour un tour gastronomique du Portugal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous