Le blog de voyage – eDreams icon
Le blog de voyage – eDreams
  •   3 min. de lecture

La vie est un train qui ne s’arrête à aucune gare. Ou on le prend en marche ou on le regarde passer sur le quai, et il n’est pire tragédie qu’une gare fantôme.

Yasmina Khadra

Une guerre, une catastrophe, un projet de ville ambitieux qui est tombé à l’eau on ne sait pourquoi…  Les villes fantômes font rêver. Quelles sont les raisons qui poussent les habitants à s’évaporer des rues et des maisons d’une ville? Quelles histoires se cachent derrière ces routes poussiéreuses, ces bâtiments abandonnés et ces meubles en décomposition ?

Faisons un effort d’imagination et tentons la fascinante expérience de reconstituer l’histoire de ces villes fantômes afin de respirer, à nouveau, la vie d’autrefois.

1. Pripiat, Ukraine

Photo de Andrzej Karon sur flickr

Abandonnée juste après le terrible accident de Tchernobyl en 1986, cette ville a cessé de vivre du jour au lendemain à cause des risques des radiations. Pripiat reste un témoin muet de l’ère soviétique.

2. Craco, Italie

Photo de fede ranghino sur flickr

Craco est une petite ville de la province de Matera dont les habitants furent évacués à cause d’un glissement de terrain en 1963. Elle est devenu un décor pour de nombreux films comme par exemple La Passion du Christ de Mel Gibson.

3. San Zhi, Taiwan

San Zhi devait être un lieu de villégiature de luxe pour les riches de Taipei, mais quelque chose a mal tourné. Plusieurs histoires entourent l’abandon de ce petit village mais en fin de compte le mystère reste complet. L’apparence futuriste du village, digne d’un chef-d’œuvre de science-fiction, est d’autant plus énigmatique.

4. Hashima, Japon

Photo de Stuart frisbi sur flickr

Île située dans la préfecture de Nagasaki, elle fut achetée par Mitsubishi pour exploiter un gisement houiller. Elle fut abandonnée en 1974. Les bâtiments, autrefois résidence des mineurs, provoquent chez les visiteurs une forte impression…

5. Famagouste, Chypre

Photo de Salandre sur flickr

Bombardé en 1974 par l’armée turque, les habitants chypriotes grecs sont alors chassés et la ville est abandonnée.

6. Humberstone, Chili

Photo de rewbs.soal

Fondée dans le désert au nord du Chili, Humberstone est une ancienne mine de salpêtres à ciel ouvert. La Grande Dépression des années 30 a condamné cette petite localité qui est devenue une ville fantôme, classée patrimoine mondial de l’UNESCO. Pas un brin d’herbe, saisissant !

7. Gary, Etats-Unis

Photo de slworking2

Région  autrefois prospère de l’industrie lourde, Gary est tombée en désuétude depuis les années 60, transformée en ville pauvre et violente (l’une des plus dangereuses du pays), forçant ses habitants à l’abandonner…

8. Kayakoy, Turquie

Photo de becotopia sur flickr

Datant du XVIIIe siècle, Kayakoy est aujourd’hui un lieu magique où les touristes viennent admirer les maisons abandonnées au style grec. Ses habitants l’ont quitté en 1923 suite aux accords entre la Grèce et la Turquie.

9. L’île de la Déception, îles Shetland

Photo de bOOnj sur flickr

Située dans la mer d’Écosse, sur le large de la péninsule Antarctique, cette île fut détruite par deux éruptions volcaniques, en 1967 et 1969. L’île de la Déception, munie d’un nom tragique, est devenue le foyer de centres de recherche scientifique, mais surtout celui d’une grande colonie de manchots.

10. Kolmanskop, Namibie

Photo de coda sur flickr

Ce village a vécu une époque prospère grâce à l’exploitation des mines de diamants, cependant son déclin a commencé après la Première Guerre mondiale, suite à l’effondrement du prix de ces pierres précieuses. Il fut complètement abandonné en 1956.

11. Oradour sur Glane, France

Photo de IMP1 sur flickr

Dans le Limousin, les ruines de ce village racontent la tragédie de la guerre. En 1944, les troupes allemandes ont encerclé la petite cité et tué les 606 personnes qui y vivaient. Le village n’a pas été reconstruit après la guerre et est resté intact, symbole de la violence nazie.

12. L’Aquila, Italie

Photo de dede90 sur flickr

Le 6 Avril 2009, un terrible tremblement de terre a ravagé l’Aquila et de nombreuses autres municipalités. Le centre a été donc abandonné et un grand nombre d’habitants ont été contraints de s’installer dans des habitats sans personnalité à l’extérieur du centre historique. L’Italie est malheureusement souvent frappée par les séismes.

Une pensée pour les habitants de l’Emilie Romagne, au nord de l’Italie, qui vivent actuellement une époque difficile.

Réponse à “Voyage à travers 12 villes fantômes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous