Le blog de voyage – eDreams icon
Le blog de voyage – eDreams
  •   2 min. de lecture

Vertiges, anxiété, dépression, fièvre…voici autant de symptômes pouvant affecter des voyageurs confrontés à un choc culturel de forte intensité. Si ce trouble peut-être un simple dépaysement de quelques heures chez certains, il peut aller jusqu’à un vacillement de la personalité chez d’autres, voire d’une hospitalisation accompagnée d’un rapatriement dans quelques rares cas.

Voici les principaux syndromes de voyageur:

Le syndrome de Paris:

source:flickr par baboulumix

Cette affectation touchant principalement les touristes japonais est avant tout provoqué par une forte déception resentie lorsqu’ils arrivent à Paris et se retrouvent loin des clichés dépeints par les magazines lus au Japon. La différence entre la réalité et leur image de la France génère un trouble psychique. Nous sommes tous fiers de notre capitale francaise mais comme toute ville, elle a ses défauts, fait occulté par les journaux japonais!

Le choc des cultures est également responsable de la destabilisation des touristes qui oublient que les francais se comportent différemment.

De plus, les monuments parisiens tels que la Tour Eiffel ou l’Arc de triomphe peuvent être très impressionants et provoquer un choc. Fort heureusement, le syndrome ne dure généralement pas et nos amis nippons rentrent chez eux ravis d’avoir vu la France.

Le syndrome de Stendhal (connu également comme le syndrome de Florence)

source:flickr par padoappe

Cet étourdissement provient du célèbre écrivain Stendhal, qui, en voyage à Florence, racontait dans ses carnets de voyages son trouble ressenti à la sortie de la Basilique Santa Croce. En effet, la beauté de Florence est si probante qu’elle peut décontenancer les voyageurs sensibles.

Certains oeuvres d’art telles que la Venus de Boticelli et certains batiments tels que  la Cathédrale Santa Maria sont si beaux et si forts sprituellement, qu’ils peuvent impressioner les touristes et leur inspirer de grandes émotions psychologiquement impactantes.

Le Syndrome de Jérusalem

source: flick par mitriks

Similaire au syndrome de Stendhal, le syndrome de Jerusalem se produit quant à lui, face à un choc religieux. En effet, le pelerinage dans la ville sainte d’ Israel jusqu’au mur des lamentations peut être si impressionant pour les visiteurs que ceux-ci ressentent soudain des troubles du comportement pouvant aller jusqu’à un changement provisioire de personalité, besoin de se purifier et de s’habiller comme des personnages bibliques.

Lors des grandes fêtes religieuses telles que Noel ou Pâques, le syndrome est encore plus fréquént à cause de l’émulation religieuse présente à Jerusalem et le nombre de manifestations  rituelles.

Le syndrome Indien:

source:flickr par devmalya2010

Le syndrome Indien peut toucher tous les touristes se rendant en Inde, toutes nationalités et religions confondues. Colorée, sublime, magique…la beauté de l’Inde contraste également avec sa réalité: Foule, odeurs, bruit, pauvreté, climat (mousson, chaleur…) ainsi qu’un mysticisime omniprésent… Dans ce pays très à part, tout voyageur non averti peut perdre facilement ses repères et être en proie à des troubles physiologiques et psychologiques.

Afin de faire de votre voyage en Inde, un souvenir aussi magnifique que son Taj Mahal et éviter tout trouble, renseignez-vous bien sur le pays et sa culture avant de partir. Vous pouvez aussi jeter un oeil à Fous de l’Inde, un livre écrit par Régis Airault, psychiatre ayant travaillé à l’ambassade de France de Dehli expliquant le syndrome de l’Inde et le moyen de l’éviter.

Et vous, avez-vous déjà eu l’expérience d’un de ces syndromes en voyage?


Réponse à “Avez-vous le syndrome du voyageur?

  1. les prix que vous affichez sont tronpeux et menteux…on trouve tjs des prix trop élevés dés le réglement du tické par carte bancaire…arreter cette escrocrie!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous